Archives de catégorie : Séjours

Les Aiguilles Rouges

LES AIGUILLES ROUGES du 06 au 13 septembre 2020

Randonnée de force F5***
Accompagnateur Michel RAOUL

J 1 Millau Vallorcine
Par N 88 -552km-6H50 et 23,50€ péage
Hébergement : En cours
J 2
Le Morzay à Barrage d’Emosson (1960m) ;1000m+ et 1000m-
Gîte du Vieux Emosson Suisse ½ P 65€ (nous serons en Suisse donc prix Suisse boisson à 5€)
J 3
Tour du lac vieux d’Emosson et retour à Le Morzay par le Col du Passet : 1100m+ et 1700m-
Hébergement : idem J1
J 4
Vallorcine-Refuge Albert 1er (2790m) Nous serons au pied du glacier du Tour.
1460m+. ½ P=50€
J 5
Refuge Albert 1er- Vallorcine par le Col des Rosettes
500m+ 1850m- Hébergement : idem J1
J 6
Le Couteray-Mt Buet (3098m) en A/R (1700m+et-) –Hébergement : idem J1
J 7
La Joux-Gué : boucle par la tête aux vents (2133m) -Aiguille d’Argentière.
1260m+et-
J’adapterai le circuit en fonction de la fatigue du groupe.
Hébergement : idem1
J 8
Retour Millau

Le programme de ce séjour pourra varier. Les prix sont ceux de 2019. Je tiendrai les inscrits informés des modifications.

Places limitées. 14 inscrits depuis l’A.G. Merci de me faire passer un chèque de 100€ à l’ordre de Lo Bartas pour finaliser votre inscription avant le 31 décembre 2019.

WE Saint Jean du Bruel (Liste d’attente)

Pierre T. nous propose un WE autour de Saint Jean du Bruel. Les randonnées de force 3 nous conduirons sur les contreforts du Larzac.

Dates : 25 et 26 Avril 2020

WE limité à 19 personnes.
(CLASSEMENT EN LISTE D’ATTENTE AU DELA DE 19)

Demi-pension à 43€ (Nuitée au gite de la Fabarède (draps non fournis – prévoir draps et sac de couchage).

Les deux repas de midi seront tirés du sac.

Covoiturage 80km A/R

Inscriptions, avec un chèque de 20 Euros à l’ordre du Bartas. Le chéque est à déposer au local du Bartas avec indication du week-end du 25-26 Avril 2020.  Les insciptions sont prises dans l’ordre d’arrivée.

Au 29 Octobre 2019, il reste 5 places disponibles avant la liste d’attente.

D’autres informations seront données en temps utile aux adhérents inscrits.

Séjour club à Praz sur Arly (Liste d’attente)

Ce séjour est géré par Henri Astier.
Nous vous proposons un séjour du 27 juin au 04 juillet 2020 à Praz Sur Arly à 5 km de Megève.
Nous avons négocié les prix pour 50 personnes.
Le prix de la semaine en pension complète sera d’environ 360€.
L’assurance annulation, pour ceux qui la prendront sera de 15€
Nous serons en chambre de 2 avec draps et serviette de toilette fournis.
Pour les randonnées, nous ferons 3 à 4 niveaux suivant les personnes qui seront inscrites, ainsi tous les adhérents qui aiment la montagne peuvent venir.
Il sera possible de rester sur place les jours de fatigue,il y a une piscine.
La réservation, à ce tarif, doit être faite le plus tôt possible.
Les inscriptions se feront, au plus tard le 20 août 2019, en répondant à ce mail et votre inscription sera définitive à reception d’un chèque de 100€ à l’ordre de Lo Bartas. Chèque à faire parvenir au club.

Bien Sportivement.
Michel RAOUL et Henri ASTIER

Chemin Urbain V de Mende à Anduze (Liste d’attente)

Chemin Urbain V de Mende à Anduze
Proposé par Henri A.
Du lundi 25 mai au mardi 2 juin
9 jours, randonnée itinérante de 8 jours

Randonnée et patrimoine

Guillaume Grimoard (1310-1370) est né à Grizac et décédé en Avignon. Il a été élu pape le 28 septembre 1362 sous le nom d’Urbain V. Il a marqué de sa présence les départements de la Lozère, du Gard et du Vaucluse, l’Italie et même une grande partie de l’Europe. L’objectif de ce chemin est de retracer la vie et l’œuvre de ce lozérien célèbre.
Le tracé : le GR Urbain V est long de 329 km. 14 à 17 jours sont nécessaires pour le parcourir. Il part de Nasbinals, traverse l’Aubrac, les Causses et Cévennes et le parc national des Cévennes puis passe par le Pont du Gard avant d’atteindre Avignon.
En 8 jours Lo Bartas propose de parcourir ce chemin de Mende à Anduze, dans sa traversée des Cévennes.
En résumé : 170 km, +6900m, -7300m en 8 étapes (Ces données peuvent varier en fonction de la disponibilité des hébergements). Plus de précisions en cliquant sur le lien: Fiche d’info Chemin Urbain V

C’est donc une randonnée itinérante avec portage du sac, équivalente à force 4*.

RANDONNEE LIMITEE A 16 PERSONNES
(CLASSEMENT EN LISTE D’ATTENTE AU DELA DE 16)

HEBERGEMENTS EN DORTOIR EN GITE D’ETAPE, EN HOTEL, OU EN CAMPING,…
DEMI-PENSION. IL FAUT PREVOIR LES REPAS DE MIDI

ESTIMATION DES COUTS :
Cout du séjour: 8 jours en ½ pension + transport : environ 390€
Renseignements et inscriptions auprès de Henri A: 06 78 50 76 34 .
Inscriptions définitives prises dans l’ordre de réception (au local du club) d’un chèque de 120€.
Un 2ème acompte de 200€ sera à prévoir avant le 30 avril 2020.
Le solde sera payé en fin de séjour

Conditions de désistement : application de l’article 16 du règlement intérieur

Séjour dans le Carroux

Brigitte B. propose  un séjour de 4 jours, les 26, 27, 28 et 29 mars 2020 (séjour reportable à la semaine suivante en cas de mauvais temps) sur les versants Sud du Caroux .

Séjour limité à 17 personnes, en 1/2 pension ( 52€ par jour) au gîte Manoir la Trivalle  http://www.monslatrivalle.com/.  Coût du séjour 3 nuits à 52€ soit 156€ plus le covoiturage.

Randos de force 3 prévues : les gorges de Madale avec descente par les gorges de Colombieres, les gorges d’Heric, le Saut de Vezoles par le sentier des 1000 Marches et Roquebrun la petite Nice. Renseignements et  réservations auprès de Brigitte B (0612306992). Inscriptions définitives après réception d’un chèque de 45€ (à envoyer au local du club) avant le 15/12/2019.

Conditions de désistement : application de l’article 16 du règlement intérieur

 

WE club: Ronde des villages en Périgord noir

Randonnée « à la carte » sur la Ronde des villages en Périgord noir

Du Vendredi 11 octobre après-midi au dimanche 13 octobre 2019.

Hébergement en gite: chambre de 2.

Prix du séjour : 90€ + covoiturage (20€ environ)

Une partie du prix du séjour et l’inscription à « La ronde des Villages » est prise en charge par le club

Inscription avec un chèque de 50€ avant le 31/12/2018

Voir tous les renseignements sur le site : Ronde des villages en Périgord noir

Tour du Canigou

Lo Bartas à la découverte du Canigou du 8 au 14 septembre 2019

C’est par le tour et l’ascension du Canigou que se termine pour Lo Bartas la saison des randonnées itinérantes en montagne.
Ce sont 16 membres du dynamique club de randonnée de Millau qui ont réalisé cette magnifique boucle en 6 jours .
Ce tour du Canigou avec près de 4500M de dénivelée et 87 km a permis de découvrir des paysages aux ambiances contrastées, des horizons lointains et des vallées ouvertes, alternant plateaux d’altitude et sommets, ravins, estives et forets.
Après deux jours d’approche et basés au refuge des Cortalets, tous les participants ont gravi la montagne sacrée des Catalans à 2784M les pieds dans la neige mais sous un beau soleil découvrant ainsi un panorama à 360° avec vue sur la plaine du Roussillon et la Méditerranée.
De retour à Millau avec en poche le passeport tamponné par tous les refuges qui jalonnent cet itinéraire, la tête pleine de bons souvenirs, tous sont prêts à repartir.

 

Haute traversée de Belledonne

Randonnée itinérante de 9 jours « Haute traversée de Belledonne » du 11 au 20 juillet 2019.

Nous avons réalisé cette traversée de Val Pelouse à Chamrousse, soit 102 km, 10000m de dénivelé positif et 9960m de dénivelé négatif. Ce qui représente une moyenne journalière de 1100m de dénivelé positif et 1100m de dénivelé négatif.  Très belle performance du groupe!!

Ci-dessous un petit compte rendu:

Lo Bartas dans la Haute Traversée de Belledonne  (Photo: le groupe au Col de la Vache 2601m)

Tandis que la chaleur estivale s’abattait sur Millau, nous avons eu le plaisir de découvrir, avec le beau temps, le GR 738 qui parcourt, de la Savoie à l’Isère, du Nord au Sud, le massif de Belledonne .
Ce nouveau GR , conçu donc pour l’itinérance, cheminant à une altitude assez élevée, nous a permis d’admirer les magnifiques panoramas de la Chartreuse et la vallée de l’Isère vers l’Ouest et les hauts sommets enneigés de l’Oisans vers l’Est.

Neuf jours de randonnée, quatorze personnes , entre 1900 et29oomètres d’altitude, ce parcours fut toutefois très exigeant : aux sombres forêts d´épicéas et aux alpages fleuris et verdoyants des deux premières longues étapes ont succédé les pierriers , les chaos rocheux des moraines, les raides verrous glaciaires et les cols encore enneigés avec la traversée de névés.
Mais nos efforts étaient récompensés par les lacs, les bouquetins et chamois, les cris des marmottes et les fleurs de ce début d’été. Et les Bartassous n’ont pas démérité et ne se sont jamais découragés devant ces pentes abruptes, ces dénivelés importants, le poids du sac ou les ennuis techniques !

« à chacun son rythme, mais on s’attend au col » ou à la bifurcation ou pour commander la bière au refuge ! Une belle solidarité et des relations amicales et joyeuses au sein du groupe qui nous laisseront à toutes et tous de bons souvenirs et qui donnent envie de repartir car la devise « un jour de sentier, une semaine de santé » semble une fois encore à l’ordre du jour.

Merci Henri de nous avoir concocté ce si beau parcours, d’avoir tout anticipé (les étapes, réservations de refuges, difficultés possibles), d’avoir tenu compte de chacun et d’avoir pris sur ton temps libre pour partager avec nous le bonheur d’être en montagne. L’assistance de Huguette, l’organisation du groupe , l’attention et l’implication de chacun pour que tout se passe bien, ont fait que Lo Bartas en Belledonne. c’est un groupe qui revient en pleine forme !

 

WE Gorges du Bes et Chaudes-Aigues

Brigitte B. nous propose un WE Gorges du Bes et Chaudes-Aigues.

dates : 11 et 12 mai  2019

WE limité à 18 personnes.

Randonnées dans les gorges du Bes et autour de Chaudes-Aigues avec visite de la ville.

Demi-pension à 32€ (Nuitée en dortoir au gite d’étape de Fournels (draps fournis),  petit déjeuner préparé par nos soins au gite d’étape, repas du samedi soir pris au restaurant.)

Les deux repas de midi seront tirés du sac.

Covoiturage 250km A/R soit environ 13€

Cout total du WE : 45€ environ.

Inscriptions, avec un chèque de 25€ à l’ordre du Bartas, prises dans l’ordre d’arrivée des chèques.

D’autres informations seront données en temps utile aux adhérents inscrits.

Pour tout renseignements vous pouvez contacter Brigitte B: 06 12 30 69 92.

 

Bretagne Presqu’île de Crozon

Compte rendu du séjour Bretagne 2019 du 22/06 au 29/06 sur la presqu’île de Crozon.

Les randonneurs du Bartas se mettent au frais…

« Que faisiez-vous au temps chaud ? »
« Je parcourais les chemins côtiers du Finistère avec le Bartas et m’en trouvais fort aise».
Voilà ce qu’auraient pu répondre les 25 randonneurs, heureux d’échapper à la semaine de canicule à Millau.

Le séjour d’une semaine dans la presqu’île de Crozon, nous a permis de découvrir une région magnifique.
L’hébergement se faisait à Morgat en demi-pension, au gîte Ouest-Découverte où nous avons pu goûter la gastronomie locale ( l’incontournable Kouign Amann et le Kig ha Far, sorte de Pot au feu au couscous de Sarrazin).
Nous avons ainsi parcouru pendant 6 jours les chemins côtiers (GR 34) de la pointe des Espagnols au Cap de la chèvre, escaladé les pointes rocheuses ( fort des Capucins, Cap Barré de Lostmarc’h, pointe de Dinan, pointe de Pen Hir), sans oublier le deuxième sommet armoricain : le Ménez Hom .
Toutes ces randonnées nous ont permis de revisiter l’Histoire et de découvrir le patrimoine local : les fortifications ne manquent pas, qu’elles datent des guerres contre les Anglais ou les Espagnols, des constructions de Vauban (à Camaret par exemple) ou de la seconde guerre mondiale.
Plus pacifiques sont les phares , aussi très nombreux vu la géographie de la côte.
Nous avons admiré les églises de Roscanvel, Notre Dame de Rocamadour à Camaret et Sainte Marie du Ménez-Hom avec leurs clochers à la fois massifs et décorés, leurs enclos fleuris et leurs calvaires.
Les dolmens, lavoirs et moulins à vent ponctuaient notre cheminement.
Les botanistes en herbe n’étaient pas en reste vu la flore abondante et parfois inconnue des landes et tourbières .
Notre capitaine nous a fait embarquer pour l’île d’Ouessant, battue par les vents, où nous attendait une …Millavoise, qui nous a guidés et mieux fait connaître la vie sur l’île.
Bref, un temps idéal (jamais plus de 23 degrés), ensoleillé , la baignade après la rando pour les plus courageux, un cadre agréable , une ambiance amicale et conviviale : tout pour un séjour réussi !

Vous pouvez retrouver les photos: Presque île de Crozon

La Drôme

SEJOUR DANS LA DROME du 25 mai au 31 mai 2019
Accompagnateur RAOUL Michel
Randonnée de F4-F5. Dénivelé de 1100 à 1400 m par jour

Voilà ci-dessous le récit du séjour:

LO BARTAS DANS LA DROME

En 5 jours, dans la Drome, 13 randonneurs du Bartas ont parcouru les chemins du plateau d’Ambel et du col de la Bataille, de la petite et grande Pomerolle dans la forêt de Saou, de La Raye à la Beaume Cornillane, de la montagne de Musan à Hostun et les fameux 3 Becs ou à 1589 m d’altitude nous avons bénéficié d’un panorama grandiose car le soleil était avec nous. Une centaine de kms et 6200m de dénivelé positif. Pour débuter les journées, le petit déjeuner était des plus copieux avec pain, pogne, viennoiseries, brioches au chocolat ou aux pralines, fait maison et cuits au four à bois par Patrice notre hôte boulanger. Durant nos promenades, Céline, son épouse, nous préparait des confitures, des très bons petits plats (gratin,caillette,plats en sauce etc…) et des desserts ( tarte au chocolat, tropezienne, fraisier, pièce montée, tarte aux figues), de quoi nous retaper pour repartir le lendemain.
Après la visite du palais du facteur Cheval à Hauterives et la traversée de charmants villages comme Saou, Saillans, Crest et sa tour, la Drome restera dans nos souvenirs, un département plein de charme, gourmand et sportif mais souvent venté comme la Provence, le pays de Pagnol.

Vous pouvez voir les photos ICI

Raquettes Métabief (Jura)

SEJOUR : RAQUETTES A METABIEF (dans le Jura)

Du dimanche 3 février au dimanche 10 février 2019

Animateurs : Henri Astier et Michèle Gaven
C’est encore dans le Jura à Métabief (Doubs) que le groupe de «Lo Bartas » a profité des joies de la neige. Confortablement accueillis et installés ils ont découvert la région. Dès le lendemain de leur arrivée ils ont chaussé les raquettes pour explorer un environnement varié et splendide : du col de l’Herba au Pic du Morond, ils se sont familiarisés avec le pays de Gex. L’ascension du sommet du Suchet (1588m) par les crêtes, sous un franc soleil et une bonne neige, a offert une vue saisissante sur les Alpes enneigées avec le Mont Blanc émergeant du brouillard. Du Mont d’Or, autre point culminant du département du Doubs (1463m) qui a donné son nom au crémeux fromage, les efforts ont été récompensés en longeant des falaises rocheuses par une vue panoramique sur la chaîne des Alpes et la plaine suisse. Autre régal : du haut du Chasseron (1605m) la vue se perd sur les plus hauts sommets et sur le lac Léman.

En fin de séjour une visite très agréable dans l’ancien fort militaire St Antoine construit en 1879 et réaménagé en 1966 par Marcel Petit, a retracé son histoire et sa conversion en cave d’affinage du très célèbre Comté. Un petit clin d’œil final dans le domaine forestier des Fourgs, à l’arbre du président…qui est Edgar Faure ! Personnage sculpté dans un sapin (2006) vieux de 450 ans qui avait subi une cassure à 29m de hauteur lors d’une tempête.
Alliant activités sportives et culturelles, le groupe « Lo Bartas » a passé une très agréable semaine sous une bonne météo dans l’ensemble. Les poumons sont remplis de bon air, les têtes pleines de beaux paysages… de quoi se sentir pousser des ailes pour de nouvelles expéditions !

Video: Dur Dur le retour du Chasseron!

Voir les photos

 

 

Tour des Pérics

Lo Bartas sur le Tour des Pérics

Du 10 au 16 septembre, 19 randonneurs de l’association Lo Bartas ont réalisé une randonnée itinérante, de refuge en refuge, sur le Tour des Pérics dans les Pyrénées orientales.
Partis du site des Bouillouses, les randonneurs ont réalisé l’ascension du Grand Péric (2810m), pour certains par l’arête nord très aérienne, suivie de celle du Petit Péric (2690m) avant de rejoindre, après une descente abrupte et caillouteuse, le rustique mais sympathique refuge des Camporells au bord de son lac.
La deuxième journée , commencée par une traversée relaxante du site des étangs des Camporells, a permis d’atteindre le Pic des Mortiers (2605m), avec ses troupeaux de moutons protégés par quelques Patous, avant d’entreprendre la vertigineuse descente vers la réserve naturelle d’Orlu et d’atteindre, par un sentier typiquement ariègeois, le refuge d’En Beys (2000m), en bordure de l’étang du même nom. Certains ont profité des derniers rayons de soleil avant l’orage, pour faire une petite rallonge à la Coullade d’en Beys (2350m) pour admirer l’enfilade des lacs de Peyrisses et de Naguille. Puis l’orage a grondé, la pluie a martelé les toits du refuge. De quoi apprécier encore plus le confort du petit dortoir.
Un départ matinal, dans le brouillard mais sans pluie, a permis d’atteindre le Coll de la Coma d’Anyell sous le soleil et sous l’œil curieux de quelques isards qui nous observaient du haut de leurs rochers, puis la Portella de Lanos (2488m) avant de plonger vers le refuge des Bésines (2100m) dans la Haute-Ariège. Pour certains ce n’était pas assez, ils sont partis faire le tour de l’étang des Bésines, quelques 200 mêtres plus bas !
Après une petite remontée le long du ruisseau de la Coume d’Agnel, nous voilà revenus en Pyrénées orientales en contournant le Pic Carlit, notre objectif du lendemain, par le lac de Lanoux, la Porteille de la Grave, l’étang et le refuge des Bouillouses.
La longue ascension du Pic Carlit (2921m) et la ronde des lacs du Carlit ont conclu cette magnifique randonnée en montagne.

 

Val d’Ayas-Gressoney

VAL D’AYAS-GRESSONEY

Petit compte rendu d’un séjour Randonnée F5*** du 01 septembre au 09 septembre 2018 accompagné par Michel Raoul.

Partis pour le Val d’Ayas, vallée préservée du Val d’Aoste, 13 randonneurs aguerris se sont retrouvés pour parcourir vallons, crêtes et sommets.
Après 3 jours de préparation à l’altitude, sur des sentiers très techniques entre 2000 et 3000 m et une nuit au refuge du Grand Tournalin à 2600m, les voilà partis pour atteindre le refuge Quintino Sella à 3585 m par une arrête vertigineuse et heureusement équipée de cordes car au retour, un peu plus de piment, la neige glacée était là.
Après s’être équipés, ils sont partis sur le glacier en direction du mont Castor pour atteindre le col Félik à 4023 m. La joie se voyait sur leur visage car pour un grand nombre c’était une première.
Pour clôturer ce séjour, ils sont montés au mont Zerbion à 2744 m ou une vue à 360° leur a permis d’admirer les plus hauts sommets des Alpes, Mont Blanc , Mont Cervin, Mont Rose, Grand Combin…..
La montagne se mérite mais quel bonheur de partager ces merveilles.

Voir les photos

 

 

Andorre

Voici ci-dessous un petit compte rendu de cette randonnée en étoile en Andorre du 1er au 8 juillet 2018 proposée par Henri A.

LO BARTAS EN ANDORRE

Après une semaine sur les côtes bretonnes à la découverte des abers les randonneurs du Bartas ont pris de la hauteur en allant en Andorre du 1er au 8 juillet. C’est 58 adhérents de l’association, répartis en 4 groupes de niveaux différents, deux groupes accompagnés par des guides locaux et deux groupes accompagnés par deux animateurs du club, qui ont pu parcourir les vallées et les montagnes d’Andorre. Malgré le nombre important de participants, tout s’est admirablement bien passé et chacun a pu participer à des randonnées adaptées à son niveau.
Ces randonnées en haute montagne nous ont amenés à parcourir les plus belles vallées, le Vall d’Inclès, le vall de Ransol, le Vall del Riu, le Vall du Madriu, de découvrir les nombreux lacs de la vallée de Juclar, ainsi que la myriade de lacs du cirque dels Pessons, de gravir plusieurs sommets dont le Pic de la Serrera (2913m), le Pic de l’Estanyo (2915m), le Pic dels Pessons (2864m). Pendant qu’un groupe profitait de son terrain de jeu favori : les névés, les crêtes rocheuses, escarpées et aériennes, un autre groupe partait à la découverte de lacs suspendus tels l’Estany Blau blotti au pied de pentes raides, comme au fond d’un entonnoir. L’hôtel confortable, une bonne table et surtout la très bonne ambiance nous ont permis d’oublier rapidement la fatigue de la journée.
Pour Lo Bartas c’était une grande première d’avoir amené un groupe aussi important (58 participants !) sur un séjour montagne. Tout s’est déroulé dans une excellente convivialité et chacun est prêt à renouveler l’aventure sur une autre destination en 2019.

 

Séjour en Bretagne: les Abers

Il s’agit d’un séjour proposé par Michel R :en Bretagne « LES ABERS », en itinérant, de force 4-5, du samedi 16 juin au dimanche 24 juin 2018, dont voici ci-dessous le récit:

LO BARTAS , à la découverte des Abers

Une fois n’est pas coutume pour le club Lo Bartas , direction plein Ouest , au pays d’Iroise , pointe extrême du Finistère .
Ainsi pendant 7 jours , 12 randonneurs ont arpenté une partie du GR 34 soit 180 km de Morlaix à Saint Pabu .
Avant d’attaquer le sentier côtier, une visite de la ville de Morlaix, au riche passé historique s’imposait. Morlaix fut l’une des perles de la couronne ducale de Bretagne. Puis ce fut l’admiration de quelques « enclos paroissiaux «, ces chefs d’œuvres d’art religieux , taillé dans le granit et qui témoignent de la ferveur religieuse qui a marqué le pays de Morlaix .
Une météo parfaite pour cette randonnée le long du rivage nous a permis au fils des jours de nous imprégner de l’ambiance maritime, de composer avec les marées, respirer l’air iodé, de marcher tantôt le long des plages de sable blanc immaculé bordées de rochers ou sur des dûnes, de s’étonner de tous ces bateaux échoués à marée basse, d’imaginer la rudesse de ce pays et des dangers que représentent ces milliers d’îlots et tous ces phares en sont la preuve .
Le GR 34 que nous avons suivi longe 3 abers, l’aber Benoît, l’aber Ildut et l’aber Wrac’h . L’aber désigne à la fois l’estuaire et la rivière, ce sont de véritables fjords à la bretonne (mais beaucoup moins profonds) . Ils forment de longues et étroites entailles dans les terres que la mer vient découvrir et recouvrir.
Pour nous Aveyronnais, cette visite « au bout du monde » fut un moment de dépaysement magnifique .

 

 

Gorges de la Carança

Séjour dans les Pyrénées orientales les 23, 24 et 25 mai 2018,

dont voici le récit ci-dessous

Il est où l’bonheur, il est où ? 

Ces jours-ci, il se cachait certainement du côté de Vernet-les-bains, dans les Pyrénées Catalanes, au pied du Canigou encore enneigé.
C’est dans le gîte municipal de Vernet qu’un groupe d’une vingtaine de randonneurs du Bartas avait élu domicile pour trois jours ; les repas du soir, pour le plus grand plaisir de nos papilles, étant pris au restaurant « il est où l’bonheur ?».
Sous la houlette paisible mais efficace de Louis, ce furent trois jours de découverte, de convivialité et de vivre ensemble dans la décontraction et l’amitié. Dans l’effort aussi, le programme étant bien chargé .
Mercredi après-midi découverte du village thermal et petite randonnée de mise en jambe jusqu’à la jolie cascade des Anglais au dessus de Vernet.
Jeudi, magnifique randonnée sportive : la remontée des Gorges de la Carança , torrent aux eaux tumultueuses en cette saison. Après avoir enchaîné les passages de pont de singe, de passerelles et d’échelles accrochées aux parois verticales et quelques vingt trois kilomètres et mille deux cent mètres de dénivelé plus tard, nous nous retrouvions au parking pour échanger nos émotions et nos « rencontres » : l’isard sur le chemin qui nous a longtemps observé, les salamandres se déplaçant avec lenteur, les cabanes de bergers aux toits végétalisés…
La visite du musée géologique de Vernet compléta agréablement cette journée ; Pierre , en amateur très averti, partagea volontiers ses connaissances des minéraux et des fossiles -pour notre plus grand plaisir-.
Enfin Vendredi, malgré le ciel encombré de lourds nuages, nous avons découvert les crêtes autour du joli village de Montalba-le-château. Christian, venu exprès de Millau le matin, nous a fait découvrir son pays : le paysage grandiose et la richesse de la flore nous ont émerveillés.
La journée se termina par la visite du magnifique site naturel des orgues d’Ille sur Têt, sculptures géantes dues à l’érosion des sables et des argiles.
Un grand merci à Louis et à Christian pour l’organisation de ce séjour ! Voir un petit film ici.

 

Séjour Raquettes dans le Jura

Lo Bartas en séjour raquettes dans le Haut Jura

Une neige abondante attendait les raquetteurs du « Bartas » dans le Haut Jura, plus précisément aux Moussières ( 1150m), petit village et petite station familiale de ski alpin, fond, raquettes…pour un séjour neige du 3 au 10 février.

Le dimanche et le lundi nous avons découvert les environs en effectuant deux boucles dans les hautes combes, parcourant de magnifiques forêts d’épicéas dans une belle poudreuse. Dès le lendemain les choses sérieuses ont commencé. Partis de la Pesse (autre petit village), par une journée ensoleillée nous avons gravi les pentes abruptes du crêt du Chalam (1545m) puis le crêt au Merle (1448m). Le paysage recouvert de neige, passant dans des forêts d’épicéas immenses, nous a fait rêver, laissant libre cours à notre imagination. Après une matinée «au chaud » à cause du brouillard givrant, nous sommes allés nous aérer par une belle randonnée autour du centre pour apprécier des formes fantasmagoriques qui se dessinaient prisonnières du brouillard. L’atmosphère était envoûtante et parfois un peu irréelle ! Après avoir parcouru une étape de la Grande Traversée du Jura (GTJ) traversant la forêt du Massacre et la magique Combe de la Chèvre, recouverte par 2 mètres de neige, nous avons découvert la maison du parc du Haut Jura. Visite intéressante et instructive sur la géologie du Jura, la formation des tourbières…Le dernier jour après une montée confortable par la télécabine de la Catheline, de Lélex aux hautes crêtes des Monts du Jura, l’ascension du point culminant du Jura, le Crêt de la Neige (1720m), nous a ravis en nous offrant un panorama fabuleux sur les Alpes avec vue sur le Mt Blanc. Un passage dans un profond canyon enneigé, La Grande Crevasse,  nous a apporté une note supplémentaire d’émerveillement et…d’effort !

Voir une petite vidéo ICI et les photos LA

Toutes ces sorties dans des paysages exceptionnels recouverts de givre, avec une météo tantôt  splendide tantôt nébuleuse nous ont fait apprécier ces décors naturels qui paraissaient parfois surnaturels ! L’accueil chaleureux du centre, des haltes pique-nique confortables ont ajouté une note très agréable à ce séjour et nous en redemandons !

 

WE dans la vallée du Célé (Lot)

Lo Bartas en WE dans la vallée du Célé

En ce WE des 23 et 24 septembre, 14 adhérents du Bartas avaient choisi de partir dans la vallée du Célé dans le Lot.

Le Célé (du latin celer, rapide) prend sa source dans le Cantal et se jette dans le Lot vers Bouzies, à proximité de St Cirq Lapopie après avoir creusé une vallée profonde dans le causse de Quercy.

Nous avons tout d’abord choisi de remonter le temps sur les traces de nos ancêtres préhistoriques, en visitant la grotte de Pech Merle, avec ses formations géologiques surprenantes, mais surtout ses dessins saisissants de réalisme et parfaitement conservés.

Les parois de la grotte montrent des chevaux, mammouths, bisons, aurochs, ours…La peinture des Chevaux ponctués est une composition unique, un chef d’œuvre exceptionnellement préservé depuis 29.000 ans ! Ces dessins, associés aux mains et aux empreintes de pas préhistoriques, créent une émouvante proximité avec notre lointaine humanité.

Après ce plongeon dans la préhistoire nous avons parcouru le sentier de grande randonnée GR 651, voie vers St Jacques de Compostelle, de Espagnac à Sauliac, en passant par les magnifiques villages de Brengues, Saint Sulpice et Marcilhac sur Célé. Tout au long du parcours nous avons découverts des vestiges du passé (dolmen, chateaux des anglais, Garriottes,…), et de magnifiques maisons semi-troglodytiques adossées aux falaises.

La visite du village d’Espagnac et son Prieuré, plusieurs fois ravagé par les crues farouches du Célé et par les guerres, nous a fait plonger encore une fois dans notre lointain passé.

Le WE s’est poursuivi par deux très belles randonnées « Le Prieuré d’Espagnac », et « la randonnée du Causse de Béduer », pour se terminer dans la petite ville de Figeac, place Champollion. Quelle belle histoire !