Séjour Randonnées à Rosas

« Lo Bartas en Catalogne »

C’est sous la protection des dieux grecs – Eole et Hélios – que le groupe du Bartas est parti randonner en Catalogne du 17 au 23 avril. Ils étaient 40 marcheurs à arpenter le GR 92 et à « bartasséjier » à travers les sites caractéristiques de cette partie de l’Espagne.

Sous la conduite de Laurent, notre guide local, leurs pas les ont conduits à travers les paysages de la Costa Brava et l’histoire de la Catalogne qui bousculent parfois les représentations un peu fausses que l’on peut avoir sur la station balnéaire de Rosas.

Du Golfe de Rosas où ils séjournaient, chaque jour de marche a apporté son lot de surprises et de découvertes. Tout d’abord, la rencontre d’une nature protégée : le parc des Aiguamolls (avec les cigognes, et les nombreux oiseaux qu’ils ont pu observer sans les déranger), le parc du Cap de Creus avec ses sites mégalithiques, le Cap de Norfeu, une façade maritime alternant criques inaccessibles, plages de sable fin, falaises abruptes, grottes au nom évoquant des légendes qui ravivent les peurs enfantines.

Après avoir parcouru les hauteurs de la ville dont l’origine remonte à la colonisation par les Grecs au IVe siècle avant JC, ils ont randonné à l’intérieur des terres, sur les sentiers qu’ont emprunté les bergers lors des transhumances, suivi les parcelles de terre élevées en terrasses pour cultiver l’olive et la vigne, admiré les cazottes et les kilomètres de murs en pierres sèches courageusement édifié au temps où les engins de levages n’existaient pas.

Ils ont glissé leurs pas dans ceux de quelques célébrités : Ferran Adria, Salvador Dali, à Cadaquès, à Port Lligat (découverte de sa maison-musée) et au Cap Creus qui l’a tant inspiré.

Et puis tels des pèlerins, ils ont marché jusqu’au Monastère de Sant Pere de Rodes, en passant par l’éperon rocheux du Chateau du Comte d’Empuriès et par la cité de Santa Creu de Rodes pour revenir à travers la Serra de Verdera.

Malgré une météo marquée par les assauts froids de la tramontane, fidèles à leur réputation de pouvoir sortir par tous les temps, les randonneurs du Bartas ont conclu avec enthousiasme cette semaine ensoleillée placée sous le sceau du sport, de l’histoire, de la culture, de l’amitié, de la bonne humeur. Les bagages à peine bouclés pour le voyage du retour, déjà s’échangeaient des idées pour de futures randonnées …..

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.